Sur la vingtaine de portes et de pavillons que contenaient le domaine de Versailles, la porte de Noisy et quelques unes encore existantes sont les derniers témoins exceptionnels de l'art français aux XVIIe et XVIIIe siècle. L'architecture reprend les canons du classicisme : la symétrie du plan, les façades à colonnades, l'inspiration antique ou mythologique dans le choix des sujets sculptés.

Quelques touches baroques apportent un peu de fantaisie à cette rigueur classique. L'implantation de ce monumental ensemble architectural crée une barrière entre la ville et le domaine. Selon le souhait de Le Nôtre, afin de ménager ses effets, on ne devait rien voir de la ville depuis les jardins et rien deviner des jardins depuis la ville.

 

Carte du Grand Parc

En jaune, le parc de Versailles aujourd'hui

Le trait rouge représente le mur qui clôturait le grand parc des chasses jusqu'à la révolution française

En vert le parc de Marly et le parc aux Cerfs

 

1 - Les Portes d'entrées du mur d'enceinte du Grand Parc de Versailles (Domaine des Chasses Royales)

 

IMG_1086

La Porte de Jouy (1684)

 

IMG_1092

La Porte de Toussus (1686)

 

pavillon-darene-saint-nom-la-breteche

La Porte d'Arène à St Nom la Breteche (1685)

 

pavillon d'entrée chateaufort

La Porte de Chateaufort (disparue)

 

Porte du Mérantais vue 2

La Porte du Mérentais à Magny les Hameaux

 Tout comme les 23 autres pavillons d'entrée du parc de Versaille, ce pavillon fut construit en 1685, sur les plans de l'architecte Jules Hardouin Mansart et par le maçon Cochois. Ce pavillon est agrandi courant 18e puis détruit en 1865. Les pavillons du grand parc de Versailles, étaient construits en moellons de meulière enduits, avec des chaînes en harpe aux angles, et une toiture couverte d'ardoises, ils étaient composé d'un étage carré, et d'un passage cocher. il n'en reste aujourd'hui que des vestiges.

 

Porte du Puit à Loup  Porte de Puisaloup

La porte de Puissaloup à Bois d'Arcy (disparue)

 

Porte de St Nom la Bretêche

La Porte d’Entrée de la Bretèche

 

2 - Les Portes du mur d'enceinte du Petit Parc du château

 

Porte de Bailly 2_côté extérieur

La Porte de Noisy

À cheval sur le mur d'enceinte du petit parc, la Porte constituait un des accès vers le domaine de chasse du Grand Parc de Versailles d’une superficie équivalente à Paris de nos jours (environ 10 000 hectares)

 

 

IMG_2926

La Porte de Noisy

 Ses dimensions imposantes (hauteur et largeur) facilitaient le passage d'équipages pouvant compter jusqu’à 200/300 hommes et cavaliers lors des parties de chasse

 

   

P180209_14

La Porte de Noisy

Emblèmes de la royauté et de la chasse à courre on peut encore observer des fleurs de lys et un cor de chasse

 

 

 Porte de Bailly_côté intérieur 

La Porte de Noisy

Erigée sur l'Avenue Royale de Noisy longue de 2 500 mètres au départ du bassin d'Apollon, elle rejoignait l'Avenue de Maintenon permettant ainsi de regagner la forêt et le Domaine de Marly

 

  

Porte de Noisy 3_côté extérieur

La Porte de Maintenon (ou Bailly)

Située sur l'Avenue Royale de Maintenon faisant partie des 5 allées partant en faisceau depuis l'Étoile Royale, formant un ensemble paysager majestueux qui fut comparé à « la main du roi se posant sur son territoire » la Porte de Bailly tout comme la Porte de Noisy étaient dédiées aux chasses dans le domaine et la forêt de Marly

 

 

99

 La Porte de Maintenon (ou Bailly)

 Une autre sortie du château vers le GPV et la forêt de Marly

 

  

Porte de Noisy 2_côté extérieur

La Porte de Maintenon (ou Bailly) depuis le GPV

 

 

IMG_1098

La Porte de Maintenon (ou Bailly) et l'enceinte du petit parc depuis l'intérieur (à proximité de la ferme de Gally)

 

 

Maison forestiere rue de buc 2

La Porte de Buc (autre modèle de porte d'entrée dans le GPV)

 

 

Entrée de st cyr_2

La Porte de St Cyr (disparue de nos jours)